Elle ne s’était jamais préoccupé d’elle,
n’avait jamais assouvit ses envies, ses fantasmes, ses besoins…
Ses désirs ont toujours fait partie de son être, elle a souvent rêvé,
sans jamais oser les réaliser

Rêvé d’un homme… un homme comme elle, libre avec son corps et avec ses envies
Un homme avec qui elle pourrait partager une sexualité libre et débridée.
Vivant leur sexualité comme des gastronomes,
appréciant les plaisirs du lit comme on peut apprécier les plaisirs de la table
Partager cette table avec des amis, inventer des plats…
Tout en raffinement, sans excès, sans vulgarité,
Juste par désir… désir de jouer… désir d’aimer…
désir de l’autre… désir des autres…
Rêvé d’un homme qui la respecterait, ne la jugerait pas, la protègerait.
Un homme qui l’accompagnerait pour réaliser ses fantasmes
et qu’elle accompagnerait pour réaliser les siens…
Un homme qui la ferait fantasmer et qu’elle ferait fantasmer
Un homme qu’elle aimerait et qui l’aimerait.

Elle a toujours aimé jouer… aimé séduire… aimé qu’on la regarde…
Pas en portant des décolletés plongeants ou une minijupe…
plutôt dans la suggestion, c’est plus excitant…
Un bouton ouvert qui laisse apparaître la naissance du décolleté
Un col roulé un peu moulant ou un chemisier en soie à même la peau,
avec les seins qui pointent…
Une contradiction entre le col roulé et le fait d’être nue dessous…
Elle aime les jupes à 10 cm au-dessus du genou…
La longueur est parfaite pour jouer, croiser et décroiser les jambes,
faire remonter innocemment la jupe à mi-cuisse tout en dévoilant le revers
d’un bas… comme si de rien n’était…
Les jupes étroites… celles qui font fantasmer les hommes qui la suivent lorsqu’elle monte l’escalier
Elle aime sentir leur regard sur ses fesses… Sentir leur désir… un vrai désir
Le désir des hommes l’excite… mais leur désir pour ELLE…
pas juste l’envie de sexe.
Elle le ressent, il peut provoquer le sien…

Peu d’hommes ont attiré son attention, rares sont ceux qui ont compris
ce qu’elle attendait. Le désir et l’alchimie lui sont indispensables…
Avec un amant elle veut une relation forte, sensuelle et charnelle,
très charnelle…

A vingt ans elle s’est très vite aperçue que de telles pensées n’étaient pas compatibles avec la société bien-pensante. Il fallait faire attention,
ne rien dévoiler, se comporter correctement pour ne pas être cataloguée
dans les filles de « mauvaise vie », préserver sa réputation.
Difficile de parler de ses envies, difficile de les réaliser.
A cette époque la seule possibilité… les clubs échangistes…
Elle avait une vague idée de ce que c’était par quelques reportages vus
à la télévision. Du sexe pour du sexe… on consomme de la chair humaine
comme on peut s’empiffrer de gâteaux, certains sont de gros gourmands,
d’autres boulimiques…
Des tenues très aguicheuses, du déballage… toute une vitrine de gâteaux…
Un joli gâteau n’est pas forcément bon… on ne le sait que quand on y goutte…
on peut être déçu…
Que faire lorsqu’on a croqué dans un gâteau que l’on n’aime pas…
Recracher ce gâteau devant tant de monde ? Non ce serait discourtois,
par politesse il faut le terminer… parfois jusqu’à la nausée…
C’est la vision qu’elle en avait Ce n’est pas ce qu’elle recherchait…
Ça ne lui correspondait pas. Certains s’enivrent régulièrement,
peu importe la bouteille pourvu qu’il y ait l’ivresse.
D’autres comme elle, prendront le temps de choisir une bonne bouteille,
sans précipitation, pour la déguster, l’apprécier et la partager …

Elle a rangé ses pensées indécentes dans le fin fond de son cerveau,
a chanté une berceuse à sa libido pour l’endormir doucement…

Puis elle a eu 50 ans, elle s’est rendue compte qu’il lui restait peu de temps…
peu de temps pour séduire… se réaliser…
Le pouvait-elle encore… n’est-il pas trop tard…

Elle aime le sexe… mai pas le sexe conventionnel… pas le sexe matrimonial…
Elle le trouve ennuyeux… Le sexe pour elle est un art…
Certains hommes aiment les femmes comme un sculpteur aime ses modèles…
Ils sont des artistes… pas des collectionneurs…
Elle voudrait rencontrer un de ces artistes…
Être le marbre qu’il va travailler… la glaise qu’il va façonner…
être son chef d’œuvre…
Elle voudrait être son élève… Sa muse… qu’il soit son pygmalion…
Se sentir à chaque nouvelle expérience comme une vierge prête à découvrir
le plaisir…

Elle voudrait le faire bander et jouir comme jamais…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :