Depuis quelques temps elle s’ennuyait, sur le site elle avait fait le tour des profils intéressants. Certains n’avaient pas donné suite à ses avances, d’autres étaient trop occupés par leur vie verticale. Elle avait envie de nouveauté, d’excitation, qu’un profil fasse vibrer son imaginaire, réveille sa libido…

Un homme avait attiré son attention, mais elle avait très vite mis un terme
à ce 1er contact. Leurs premiers échanges n’avaient été qu’une lutte de mots,
il était assez moqueur et elle avait du répondant. Elle le trouvait prétentieux,
insolent, arrogant, méprisant, et beaucoup trop directif…
Elle ne lâcherait pas prise avec un tel homme…

Pourtant elle était attirée par ce personnage, elle revenait parfois sur sa fiche…
Certaines photos la troublaient, il y avait une perversion raffinée chez cet homme
qui l’interpellait. Il ne se présentait pas comme un “Maitre” mais comme un homme
dominant, directif… Tout ce qu’elle aimait…

Elle cherchait une occasion pour lui entrouvrir de nouveau sa porte.
Elle put le faire en lui laissant un message sur sa nouvelle photo de profil,
une photo d’Asuko Kudo une marque de vêtement en latex assez confidentielle,
elle ne pouvait pas y être insensible… Cet homme était sensible à l’esthétisme,
tout comme elle, il aimait les mêmes choses qu’elle.
Il serait attentif à ce qu’elle porterait le jour de leur rencontre.
Pour susciter de nouveau son intérêt elle avait créé un album avec des photos
qu’il ne pourrait pas manquer de commenter, des visuels issus de certaines marques
très particulières. Pour la plupart des hommes un porte-jarretelle reste
un porte-jarretelle… Ils enlèvent très vite ses dessous. Elle, elle aime les garder,
ils font partie du jeu de séduction, de même que les chaussures qu’elle peut porter…

Son stratagème avait fonctionné, leurs échanges reprirent. Elle lui a avoué qu’elle avait très envie de le rencontrer malgré son côté trop directif. Cet aveu lui donnait un avantage sur elle, il pouvait l’emmener à lui faire accepter ce qu’il voulait d’elle…
L’affrontement repris

« Lui : Offrez moi un après-midi docile.
Elle : Vous serez docile… j’adore l’idée…
Lui : Vous savez bien que mon inclinaison première n’est pas celle-là.
Elle : Très cher… je l’ai bien compris… Si vous attendez de la docilité de ma part vous ne pourrez qu’être déçu… J’aime le combat… Un toréador quand il rentre dans l’arène n’attend pas du taureau qu’il soit docile… Saurez vous toréer… »

Ils avaient échangé l’un est l’autre quelques clés de leur personnalité.
Quelques jours plus tard, elle lui envoya ce message, elle avait envie d’adrénaline…
Envie d’inviter cet homme qu’elle ne connaissait pas qui l’attirait fortement,
cet homme dont elle ne connaissait même pas le timbre de voix…

« J’ai envie de jouer…
Votre côté dominant m’excite…
Pas de resto… pas de café gourmand…
Je vous donne mon adresse Je mets un ruban sur ma porte…
Vous entrez… Je suis assise sur un fauteuil du salon…je vous attends…
Sur la table une bouteille de champagne… 2 coupes… un foulard…
Vous ouvrez la bouteille… nous prenons un verre…
Nous nous regardons… nous fixons… Pas un mot échangé…
Vous prenez le foulard sur la table… me bandez les yeux…
Ne rien voir exacerbera mes sens…
Les accessoires seront dans un meuble derrière le fauteuil à votre disposition…
Aire de jeux… n’importe quelle pièce de l’appartement…
salon, chambre, cuisine…
Je m’en remets « totalement » à vous…
Mais je serais docile si j’en ai envie…
je lutterais si j’en ai envie…
Seules conditions… pas de fessée… pas de torsion des seins… et pas d’humiliation…
En résumé pas de D/s…
Juste un homme dominant et une femme qui a envie de lâcher prise… »

Vous jouez ?

Il a accepté

« Je joue déjà dans ma tête, sachez le.
Pour la fessée je crois que j’avais bien compris ( smile ) ,
Pas de censure sur les jouets, soyez grande belle effrontée.

Je joue. »

Les semaines précédentes avaient été épuisantes professionnellement,
elle avait besoin de souffler, besoin de folies, elle souhaitait un après-midi
ou se mêlent subtile perversion et abandon total…
Au fil des messages, il lui avait donné ses directives…chaussures, lingerie,
il la souhaitait pluggé. Puis il lui a demandé de prévoir une bassine…
Elle n’a pas vraiment été surprise, certaines photos de son profil assez évocatrices
l’avaient préparée… Il voulait qu’elle se soulage devant lui…

Notre corps nous fait découvrir d’étranges sensations
auxquelles nous ne sommes pas préparés…
On en rejette certaines, et d’autres éveillent notre curiosité…
Des sensations qui peuvent aller à l’encontre de nos valeurs, de notre éducation…
Il faut parfois du temps pour les assumer…
Le hasard des rencontres fait que certaines de ces sensations que l’on a mises
de côté ressurgissent dans notre mémoire et que nous les percevons autrement,
nous nous mettons à imaginer ce que nous pourrions en faire…
Pour avoir plusieurs fois eu une furieuse envie de se soulager sans trouver de lieu adéquat,
et ressentir un certain plaisir jouissif, lorsque enfin elle pouvait le faire,
elle imaginait ce que cela pourrait être de se retenir après quelques coupes,
pour ressentir ce plaisir tout en s’exhibant…

Elle avait envie de le faire…

Envie de lui offrir cette première fois.
Mais elle ne voulait pas d’une vulgaire bassine en plastique,
elle voulait esthétiser ce moment, le rendre beau…
Elle l’a fantasmé, l’a préparé, choisi de beaux vases…
Cette verrerie était là pour son plaisir… Pour leur plaisir…
Pour rendre glamour ce qui est naturellement “sale”…
Pour faire couler son “jus blond” tel le champagne sur les parois d’une coupe…

Il lui avait demandé d’entamer la bouteille de champagne avant son arrivée,
il la voulait déjà “hydratée”, il voulait qu’elle retienne son envie de se soulager pour lui…
Elle ne savait pas si elle y arriverait…
Ce lundi après-midi pouvait être une rencontre unique,
ou une première étape d’un voyage vers l’inconnu…
Peu importe que ce voyage soit court ou long…
L’essentiel est qu’il soit plein d’envies et de plaisirs.
Mais quoi qu’il en soit, ce ne serait pas une rencontre banale…

Il l’a mise en confiance, ne lui a mis aucune pression…
Lorsqu‘elle a enfin lâché prise, elle a ressenti comme un pouvoir sur lui,
elle a scruté son regard, elle lisait son émotion dans ses yeux…
Beaucoup n’y verrait que l’avilissement d’une femme,
d’une femme qui obéissait au désir incongru d’un homme…
C’était tout le contraire, elle se sentait forte… C’est elle qui le dominait…
La partie s’est entamée en début d’après midi pour se terminer en fin de soirée…
Il devait rentrer… était-il marié…

Elle a adoré cette rencontre, elle avait très envie de le revoir…
Mais elle a voulu jouer avec l’inconnu, accueillir un homme dont-elle ne savait rien…
Ni nom, ni numéro de téléphone… Quelques jours plus tard, Il a supprimé sa fiche…
Elle n’avait plus aucun moyen de le recontacter…
Elle a joué… Elle a perdu…
Mais il restera une de ses plus belles rencontres.

Pour P. un homme que j’aurais tant aimé connaitre un peu plus…
J’ai “sur-adoré” ce lundi après-midi…

One Comment on “5 – Un après-midi docile

  1. Sachez Sublime Insoumise que si votre mémoire a perlé quelques fois en vous refaisant le film de ce si parfait duel , la mienne a gardé, inaltéré, le gout de de votre divin soulagement . P

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :