La jalousie est un sentiment naturel,
on l’a tous vécu à un moment ou à un autre que l’on soit libertin ou pas.

Elle est très difficile à vivre elle peut vous bouffer et peut détruire un couple.

Il y a plusieurs types de jalousie et elles peuvent se manifester de plusieurs façons

Je ne parlerais pas de la jalousie maladive,
elle existe et ne peut pas être associée au libertinage

Mais plutôt de la jalousie qui peut être occasionnelle,

Elle peut être évitée ou bien gérée s’il y a une bonne communication
entre les partenaires

Et oui dans le libertinage cela existe aussi, et beaucoup plus qu’on ne le croit…
C’est souvent dû à des malentendus,
à des règles non établies, des règles transgressées, des mensonges
ou à des comportements égoïstes.

Le mensonge…
c’est une vraie plaie, cela engendre de la suspicion une perte de confiance
la jalousie s’installe pernicieusement lorsque l’on fait certaines découvertes…
Et lorsque la confiance n’est plus là… on cherche et on trouve…

On se met à douter de tout… de l’autre… de soi…
L’ambiance devient malsaine…
Parfois on se sent humilié…
On vit les mensonges de l’autre comme une trahison…
On devient “cocu” sans l’avoir voulu…

Je n’aime pas que l’on me mente, je veux assumer mes choix et mes erreurs…

Si je décide d’avoir une relation suivie avec un homme, s’il a d’autres complices
ou simplement une femme dans sa vie je veux avoir le choix de le fréquenter ou pas…

Tout comme je n’aime pas qu’un homme me serve une excuse bidon
pour annuler un RDV et finalement aller à une soirée libertine…
Je le découvrirais forcément… et il passera un mauvais quart d’heure…
Il me dira que c’est de la jalousie… moi j’appelle ça un manque total de respect…

Les règles…
Lorsqu’on décide de libertiner à deux et encore plus en couple
il faut beaucoup de confiance, beaucoup de communication
et établir des règles “ENSEMBLE”
J’insiste sur le “ENSEMBLE”, il est important qu’elles soient établies
à deux et validées par les deux.

Les règles peuvent être modifiées selon l’évolution du couple dans le libertinage

Le sentiment de jalousie est une des premières inquiétudes
que l’on peut avoir lorsque l’on décide de se lancer.
Personnellement je l’ai eu, avec un doute sur ma capacité
à me laisser aller et à dépasser ma pudeur naturelle.

Vous pouvez tester votre capacité de “partage” dans un club libertin,
sans aucune obligation de passer à l’acte,
juste pour tester vos réactions avec le regard ou les invitations
des autres vers votre partenaire.
Convenez d’un code entre vous, si l’un des deux ne le supporte pas,
rentrez chez vous et discutez-en sereinement autour d’un verre,
prenez le avec humour.

Si l’un de vous est emballé, qu’il n’insiste surtout pas pour convaincre l’autre,
c’est le meilleur moyen de l’écœurer définitivement et cela peut être un sujet de dispute.

Laissez passez un peu de temps et faites une seconde tentative si vous en avez envie.
Mais si cela s’avère insupportable pour l’un des deux, n’insistez pas,
le libertinage en couple doit être voulu par les deux.
Il y a beaucoup trop de couples dont l’un des deux partenaires le fait uniquement
pour faire plaisir à son conjoint, cela peut créer une véritable souffrance.

Si au contraire vous vous sentez bien, les premières fois il est important
de garder une complicité entre vous, lancez-vous des regards approbateurs,
le regard de l’autre mets en confiance…
Et il rassure aussi

Pour une femme savoir que son homme garde un œil sur elle,
même s’il est avec une autre femme est un gage de sécurité
Tout comme une femme devra garder un œil sur son homme.

Sait-on jamais Monsieur pourrait tomber dans les griffes d’une femme
un peu trop insistante dont il n’arrive pas à se débarrasser (sourire)
ce sera à vous madame d’intervenir pour le tirer de cet embarras…
et inversement, messieurs si vous allez en club avec votre épouse
gardez un œil sécurisant et approbateur sur elle,
certains hommes peuvent être lourds.

Lors de ma première soirée, c’est le regard de mon “chéri” qui m’a transcendée
Je lisais sa fierté dans ses yeux… il était heureux de me voir “oser réaliser mes fantasmes”.
Je précise qu’il ne m’a pas entrainé dans le libertinage, nous nous sommes rencontrés
sur un site libertin, et nous avions chacun nos fiches.

Et le plus important, après cette première soirée libertine,
et les autres qui suivront retrouvez-vous…
Parlez de vos impressions, de vos sensations, de ce que vous avez aimé ou détesté.

Et surtout FAITES L’AMOUR… retrouvez-vous… reprenez possession du corps de l’autre.C’est le meilleur moment de la soirée.

Comportement égoïste…
Le libertin est un être qui se veut libre,
mais certains sous prétexte de liberté se comporte très égoïstement.

J’ai vu certains hommes arriver dans des soirées accompagnés
d’une charmante complice ou de leur femme,
et les ignorer totalement tout au long de la soirée.
C’est aussi valable pour les femmes.

Si cette prise de distance lors d’une soirée n’est pas voulu
par les deux partenaires, c’est un comportement très égoïste
qui peut être difficile à vivre pour le conjoint “abandonné’”.

Assumer sa jalousie…
La jalousie peut survenir sans que l’on s’y attende,
chez des personnes qui ne l’ont jamais été, il suffit parfois d’un rien,
d’un geste, d’un regard…

Certains hommes ou femmes ont du mal à assumer que lors d’une soirée
un ou une autre fasse jouir son ou sa partenaire beaucoup plus que d’habitude…
Ou que sa femme devienne fontaine sous le doigté expert d’un autre partenaire
et lui depuis 20 ans n’y est jamais parvenu…
Sans parler du complexe typiquement masculin de la taille du sexe…

J’ai vécu une soirée très particulière, nous étions 2 couples,

Lors de cette soirée il s’est établi entre mon “chéri” et notre complice féminine
une véritable osmose, un vrai feeling… ils étaient sublimes tous les deux…

Le mari l’a très mal vécu, les 2 hommes étaient assez différents,
l’un avait beaucoup de charisme et l’autre était beaucoup plus effacé.
J’ai très vite ressenti le malaise de cet homme…

Il poussait sa femme à libertiner mais avait beaucoup de mal qu’elle se lâche,
j’en ai discuté avec elle, ce n’était pas la première fois…

De mon côté je me suis régalée… je les ai admirés toute la soirée…

J’avais pour la première fois l’occasion de voir mon chéri
vraiment faire l’amour à une autre…
Lors des précédentes soirées, il était plus à l’écoute de mes besoins,
j’étais son seul centre d’intérêt… ce soir-là il m’avait oubliée…
J’ai ressenti son lâcher prise comme une marque de confiance qu’il me faisait

Et il m’a fait un cadeau qui m’a énormément touché…
Lorsqu’il a joui sous les caresses buccales de cette femme
Il s’est excusé de s’être laissé aller…

C’est une des plus belles soirées que j’ai vécu… la dernière avec lui…

Il peut arriver lors d’une soirée que l’un des deux n’accroche pas et que l’autre s’amuse
Dans une soirée libertine, il peut n’y avoir personne qui nous plaise…
Ce n’est pas grave… on n’est pas obligé de “baiser” avec tout le monde…
L’essentiel est de participer de quelque façon que ce soit et de garder
son sourire et sa bonne humeur…

“Tout est possible… rien n’est obligatoire”

Si cela vous arrive vous avez plusieurs options,
quitter la soirée ensemble,
ou rester et en profiter d’une autre façon,
parfois il suffit d’un peu de temps pour “démarrer”…
Et regarder son partenaire prendre du plaisir peut être très enrichissant et excitant…

Imaginez qu’il joue un match de rugby… vous êtes dans les gradins et l’encouragez…
Et qui sait vous aurez peut-être envie de rejoindre la partie…

Vous pouvez aussi lui proposer un jeu… de relever des défis…
C’est aussi une façon de participer et de ne pas le culpabiliser
d’avoir envie de s’amuser…Et tout comme pour le match de rugby il y a de grande chance que vous ayez à un moment ou à une autre envie de participer.
Mais ne “bougonner” pas dans votre coin et surtout ne vous en prenez pas
aux autres qui jouent avec votre conjoint.
Ces personnes sont là pour le plaisir ne le leur gâchez pas.

Il y en a une autre l’un reste et l’autre rentre…
Personnellement je n’aime pas, je trouve que cette solution engendre une frustration,
Et inconsciemment on risque d’en vouloir à l’autre d’être resté…
même si on était d’accord.
Je préfère nettement essayer de m’amuser en disant à mon partenaire que je n’accroche pas trop sur la soirée mais qu’on va rester et lui proposer des jeux en devenant
imaginative et initiatrice.

Le libertinage solo et la jalousie.
De mon côté je me suis imposé quelques règles que je suis rigoureusement
Je ne rencontre pas d’hommes mariés (du moins j’essaie, beaucoup cachent
leur véritable statut marital) et je ne rencontre jamais d’hommes seuls
qui sont en fiche couple.
Je ne m’intéresse pas aux complices de mes vraies amies, je ne parle pas des femmes
que je peux rencontrer lors des soirées, mais seulement de celles dont je suis très proche

L’amitié qui nous lie passe avant le sexe.

Et lorsque j’ai une relation suivie avec un homme je ne rencontre jamais seule ses  amis…
tout comme je n’aimerais pas qu’il rencontre les miennes “dans mon dos”.

Quand aux soirées multi-couples, j’ai un peu de mal à être à l’aise sauf si je connais bien une partie des participants. Souvent une femme seule est très convoitée par les hommes, et certaines femmes (pas toutes) le vivent mal et lorsque cela arrive l’ambiance de la soirée n’est pas festive. La jalousie se fait ressentir

La culpabilité
J’ai parfois culpabilisé de rencontrer certains hommes
qui avaient une complice ”officieuse”.
Je me suis posé la question… est ce bien… est ce mal…
souvent ces femmes le sentent et parfois se mettent à vous visiter…
d’autres vous écrivent pour “marquer leur territoire“…

Mais après tout nous sommes sur un site libertin si il n’y a rien d’officiel entre eux…
pas de fiche couple ou pas d’allusion au pseudo de “sa complice” sur la fiche de monsieur
et si ils libertinent séparément… Pourquoi je me priverais d’une belle rencontre…

J’ai aimé un libertin… je me suis parfois sentie en danger…
Le plus souvent à cause de mensonges…
j’ai moi aussi visité des profils de femmes…
mais je ne m’en suis jamais prise à elles…
Mesdames si cela vous arrive… vous devez régler le problème avec “votre homme”
Ces femmes n’y sont pour rien, elles ne sont pas des rivales…
Juste des libertines intéressées par un homme en fiche solo.

C’est très facile de se proclamer libertin lorsqu’on est célibataire.
Mais beaucoup plus difficile lorsque l’on aime

Le libertin est humain, il peut parfois ressentir de la jalousie.
Beaucoup de problèmes pourraient facilement être évités
si nous étions tous honnêtes et sincères…
en commençant avec nous même…

J’ai été jalouse…
Pas des femmes que nous rencontrions ensemble
Pas des femmes de passage…
Mais de ses autres relations suivies…
Celles qui me privaient du temps que nous pouvions passer ensemble
Je ne suis pas femme à faire partie d’un harem ou d’une cour de favorites.
J’ai fait le choix de mettre un terme à cette relation plutôt que de souffrir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :