Divine frustration…

Celle qui engendre le désir…

Celle provoquée par l’homme…

Un homme dont les mots sont comme des caresses…

Chacun de ses messages comme des préliminaires virtuels…

La lecture de ses mots humidifie ma chatte…

Mes lèvres se gonflent… mon sexe devient douloureux…

Je le veux… je veux ressentir son étreinte…

Je veux le sucer… je veux qu’il me baise… sans ménagement… comme une chienne…

Cela devient obsessionnel…

Il m’affame… il le sait… il joue…

Il m’envoie des vidéos ou il baise une autre femme…

Me demande si ça m’excite…

Oui je suis excitée comme je ne l’ai jamais été devant un porno…

Excitée parce que c’est lui… et que je jalouse cette femme… je veux être “Elle”

“Elle” qui subit ses assauts… “Elle” qui le suce…

J’entends sa voix… ses gémissements… je l’entends jouir…

Mes cuisses sont trempées…

Je me caresse…

Une jouissance médiocre… un encas qui me laisse sur ma faim…

Il repousse la rencontre… il veut être certain que je lâcherais prise…

Il veut voir mon excitation… il veut voir ma chatte humide…

J’enlève mon string… j’écarte mes lèvres…

Je prends des photos… lui envoie…

Il ne me trouve pas assez excitée… il en veut plus… toujours plus…

Il veut voir ma chatte ouverte et trempée… il veut me voir jouer avec…

Moi je veux que “Lui” joue avec…

Je serais prête à le supplier pour qu’il me baise… “Lui” et pas un autre…

Mais je suis fière… et j’ai besoin de sexe…

Je suis comme ces “morts de faim” que je méprise…

Un homme… n’importe lequel… sur un site quelconque…

Un diner… je m’ennuie déjà…

Des baisers… de la douceur… je m’ennuie un peu plus…

Vivement qu’il s’en aille…

Je me sens sale… humiliée de m’être jeté sur le premier venu…

Et j’ai toujours faim… faim de lui… de son corps… de son emprise sur moi…

Je veux qu’il me bouscule… je veux qu’il me prenne…

Je veux être sa chose…

Je serais prête à tout pour qu’il me possède…

3 mois d’échange virtuel sans jamais se rencontrer…

Mais 3 mois d’échanges prenants… excitants…

3 mois de lutte… 3 mois de joute…

Lequel des deux pliera sous la volonté de l’autre…

Je n’avais pas conscience à l’époque du bouleversement que ces échanges auraient sur moi…

Jamais un homme n’avait provoqué un désir si fort chez moi…

Une telle excitation…

Plus il me frustrait… plus je le désirais…

Je crois qu’il a été le premier homme à me soumettre… sans que j’en ai eu conscience…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :