Alleraudelaapparence

 

Le monde du BDSM peut choquer, les photos sont parfois difficiles à regarder
Mais si vous avez un jour l’honneur d’assister à une séance, ou d’y participer,
et que vous savez garder l’esprit ouvert et allez au-delà de la première impression, vous y verrez une sublime relation entre le Maitre et sa soumise

Lors de cette soirée, je n’ai pas vu de femmes soumises ou obéissantes.
J’ai vu des femmes se déconnecter en toute confiance.
Lâcher prise sans aucune crainte. Rejoindre un autre monde…
J’ai vu des femmes heureuses et reconnaissantes.

J’ai vu des hommes d’une grande douceur,
des hommes aimants, respectueux, attentionnés.
Leurs mains caressent et préparent le corps,
tous leurs gestes, sont calculés, millimétrés, d’une précision sans faille.
Ils sont attentifs aux moindres réactions de leurs soumises
Ils ne font pas mal, ils n’ont rien de sadiques

Pour moi les soumises ne le sont pas, je n’aime pas ce mot je le trouve inapproprié

La soumission n’est pas un choix

Les femmes que j’ai vu ce soir-là ont choisi leur Maître
Un homme qu’elles respectent, un homme à qui elles ont offert leur confiance…
Leur ”soumission”…

J’ai eu la chance de me joindre à elles pour un moment brûlant, en toute confiance
Quel bonheur de pouvoir s’en remettre à quelqu’un, lui faire part de ses envies,
le laisser les réaliser sans intervenir.
J’ai pu réaliser un de mes fantasme ce soir là. Deux d’entre elles m’ont offert de me prendre la main,
de m’accompagner, de me soutenir et m’encourager à franchir le pas.
Elles ont voulu partager ce merveilleux moment avec moi, elles m’ont accueillie.

J’avais demandé à un Maître d’être “Mon Maitre des bougies” le temps de cette soirée
Un autre s’est joint à lui, je n’aurais pas pu espérer mieux, c’était magique hors du temps
Je me suis complètement déconnectée, malgré le nombre de personne présentes,
je n’entendais plus rien, ne voyais plus rien, je profitais de ce moment sans réellement
comprendre ce qui se passait autour de moi. Sans me poser de questions.
Je me suis livrée, j’ai savouré chaque goutte de cire qui venait caresser ma peau
J’étais bien, accompagnée de personnes chères à mon cœur, de personnes en qui j’avais toute confiance,
j’ai ressenti leur bonheur de me voir ainsi… libérée… lâcher prise…
offrant mon corps à la caresse de la brûlure tant attendu sans aucune appréhension
Je ne savais plus ce qui coulait entre mes cuisses… la cire… ou ma mouille…
C’était brûlant… c’était divin…

Quelques jours plus tard j’ai visionné les vidéos faites de ce moment,
entendu les commentaires, parfois inappropriés…
Un des maîtres et une soumise leur ont gentiment mais fermement demandé d’arrêter
leur expliquant que nous avions besoin de calme et de concentration

Moi j’étais déjà ailleurs… partie dans un autre monde…

Je crois que pour certain ce n’est qu’une façon de compenser l’angoisse qu’ils ont pu ressentir,
même si ce n’était pas eux allongés sur cet ”autel”,
je les ai imaginés, serrant les dents… se crispant…
à chaque goutte de cire qui tombait sur nos peaux…

Je me suis rendu compte combien cela pouvait être choquant pour un néophyte
ou un non-initié de regarder ces corps passant de l’ondulation sensuel
à de violents soubresauts, se demandant si nos ventres se tortillaient
de plaisir ou de douleur.
Entendre nos gémissements suivis de nos râles puis de nos cris.

J’étais allongée sur cet ”autel” ce n’était que pur plaisir…

Ce moment je l’ai imaginé, j’’en ai rêvé, je l’ai fantasmé… longtemps… sans jamais oser franchir le pas.
J’ai confié ce désir à Maître R. Je m’en suis remise à lui, en toute confiance je lui ai demandé de me faire enfin vivre ce fantasme

C’est au-delà de ce que j’aurais pu imaginer
Non seulement je l’ai vécu, mais je l’ai partagé avec de magnifiques personnes,
deux sublimes femmes qui se sont allongées à côté de moi, m’ont tenu la main,
Maître P. et Maître R. manœuvrant avec dextérité ces bougies
Et 2 personnes chères à mon cœur qui ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui
Ma Divine Marquise et toi A’… mon mentor,
Une vraie joie d’avoir senti votre présence à mes côtés
J’ai ressentie votre bonheur de me voir me livrer

Mon corps frissonne encore de la caresse de la brûlure,

Pervers baisers… et plus encore…

“S’il vous plait…  encore Maitres”

blog_001

2 Comments

  1. Je vous confirme chère Bourgeoise Délurée, que c’était un spectacle qui n’a pas laissée insensible la néophyte que je suis … impressionnée, frissonnante, inquiète, mais aussi admirative, envieuse, accompagnante de loin … quel magnifique moment … merci à vous de me l’avoir fait vivre, par procuration …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s