ChasserLeNaturel

 

J’ai beaucoup écrit sur les Maîtres et les soumises, jamais sur les Domina et les soumis.

Je n’ai pas de Domina dans mon cercle proche, j’ai échangé avec quelques-unes, j’en ai aussi croisé mais je n’ai jamais accroché avec aucune d’entre elles, la plupart de celles que j’ai pu rencontrer font ça pour l’argent ou sont dans la Haine des hommes…

La relation Maitre/soumise m’a toujours fascinée, beaucoup moins celle de Domina/soumis, certainement par méconnaissance.

Hier j’ai participé à une soirée BDSM, l’ami qui m’accompagnait me présentait comme étant en mode découverte…

J’avoue que cela m’agaçait, je pense connaitre assez bien ce monde et sa philosophie. Mais finalement il n’avait pas tort, après avoir été en découverte de ce monde et l’avoir compris, je suis en découverte de moi-même.

J’ai revendiqué et le revendique encore mon statut de “touriste” dans cet univers…

« Ni soumise… ni Domina…”

Mais plus j’y évolue, plus on me fait remarquer mon caractère dominant…

Dominante je le suis c’est certain, de là à être Domina c’est autre chose.
Tout comme pour ce grand nombre d’hommes qui se proclament Maitres et ne sont que de simples dominants, une femme ne devient pas Domina par simple jeu, ou pour tout autre raison qui n’est pas en rapport avec la philosophie du BDSM…

Elle doit elle aussi être capable de se maitriser, ce dont j’ai toujours douté dans mon cas…

Je possède une violence malsaine, plus jeune je me suis souvent battue,  hommes, femmes, peu m’importait, parfois je savais d’avance que je prendrais une raclée, que je n’aurais pas le dessus, mais mon orgueil et ma fierté me poussaient à l’affrontement.

Dans ces moments là j’étais envahie d’une rage, une montée d’adrénaline qui provoquait une certaine excitation, je ne savais pas m’arrêter, et j’étais difficile à arrêter…

Je me suis calmée, avec l’âge on apprend à se maîtriser, mais j’ai encore des colères noires qui peuvent être effrayantes

Pour tout ça j’ai toujours dit que je ne pourrais jamais être Domina, lorsqu’on me le suggérait.

Hier à la soirée, j’ai croisé la première Domina que j’ai admiré.
Mon dieu qu’elle était belle maniant ses deux floggers sur son soumis

Un tout petit bout de femme, mais un réel charisme

Une belle lueur dans les yeux, elle se régalait.
On pouvait lire le plaisir sur son visage…
Aucune violence dans ses gestes… Aucune haine dans son regard…

Elle était radieuse.

Je me suis laissé aller à m’imaginer à sa place…

Ma croupe a gouté plusieurs fois aux floggers j’aime la sensation qu’ils me procurent

« Les floggers, ces petits fouets si subtils”
Contrainte je sais que leurs lanières vont mordre ma peau.
Je m’y prépare ; LUI prépare mon corps de ses caresses, Il flatte ma croupe.
Je sens monter l’adrénaline… une espèce d’excitation…
Je suis un peu crispée.
Il commence à faire claquer le cuir avec bienveillance,
puis augmente progressivement la force de ses coups.
Ses mains se laissent aller…  Alternant douceur et fermeté… 

Mon corps se relâche complètement, mes jambes tremblent.
Je ne suis plus là, mon esprit est parti dans un autre monde… »

Hier pour la première fois je les ai pris en main…
Que j’ai aimé cette sensation…
J’aurais aimé pouvoir les utiliser…

Un jour je m’en offrirais c’est certain… juste pour le bonheur de les posséder…

Sans vouloir devenir une Domina, J’ai envie d’apprendre à manier floggers et martinets

Oui, c’est une évidence je suis en mode découverte de moi-même
Je ne suis pas soumise mais j’ai parfois besoin de me soumettre
Etrangement je gère cette soumission… je la dirige…
Rare sont les hommes à qui je peux « me confier »

Sans être réellement bi, j’aime le plaisir des femmes
Et je connais les sensations que notre corps nous procure

Je me sens de plus en plus à l’aise lorsque je rencontre des couples D/s,
Je prends de l’assurance

Je ne suis plus gênée d’être appelée « Madame »

J’aime la relation que je peux avoir avec ce Maitre pour le plaisir de sa Dame
J’aime qu’il me guide, je ressens un vrai partage, une véritable osmose entre nous, elle est aussi importante pour moi que celle qu’il peut avoir avec sa soumise

Actuellement les couples que je fréquente, je suis arrivée à eux par les femmes, des femmes que je vois régulièrement dans nos soirées 100% femmes bi, ce qui ne me permet pas de me « lâcher » pleinement, d’être réellement directive avec elles…

Pourtant l’envie est belle est bien là…

J’ai besoin de rencontrer d’autres couples, ce seront les hommes qui m’auront choisie…
Je n’aurais pas de lien affectif avec leur soumise, je serais plus libre de me laisser aller, toujours guidée par eux.

Je ne sais pas si je serais un jour Domina ou soumise, peut être que je resterai toujours une touriste dans ce monde ou j’aime m’évader…

Mais une chose est certaine, si un jour la domination prend le dessus, j’aurais toujours besoin de séances de soumission.
Un besoin de lâcher prise… de perdre le contrôle…
Et ne pas oublier les sensations que je pourrais procurer

Un peu comme ces psychanalystes qui sont suivis par un de leur confrère

J’ai mes guides

Je démarre une phase d’apprentissage et de découverte de moi-même…

A mon rythme… Doucement mais surement…

“La soumission pour apprendre la confiance…
La domination pour apprendre le contrôle…”

Je ne peux sortir qu’enrichie de ce chemin que je prends

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s