Anticlericale

Cela fait déjà un moment que je pense quitter certains groupes BDSM, j’aime le BDSM et je le défends mais les « Membres du clergé BDSM » me cassent sérieusement les ovaires !!!…

Ce matin j’ai voulu poster dans un de ces groupes un des articles de mon blog qui me paraissait y avoir toute sa place en précisant que j’avais pris volontairement comme exemple pour l’écrire le libertinage pour ne pas entretenir une vision « malsaine du BDSM » que certains et certaines peuvent avoir. Cet article m’a été refusé sous prétexte qu’il ne correspond pas à la thématique du groupe.

Cette réaction me conforte dans la décision que j’hésitais à prendre de quitter ces groupes.

Certain.e.s y verront peut être un égo blessé, mais ce n’est pas le cas. Je suis une femme de partage et j’aime le mélange des genres, je n’ai jamais voulu me présenter comme libertine, hétéro, bi, lesbienne, soumise, Domina, etc… J’ai préféré me définir comme « une bourgeoise délurée ».

Certains de « ces membres du clergé BDSM » critiquent le libertinage et refusent le mélange des genres, mais ils sont eux même inscrits sur des sites libertins tels que wyylde ou nouslibertins… qu’y font-ils ? du prosélytisme pour leur paroisse ?

J’ai rencontré et je continue à rencontrer dans le monde du BDSM des personnes merveilleuses, accueillantes et très ouvertes d’esprit et c’est avec ceux-là que je veux échanger et continuer mon chemin, en toute liberté avec une parole libre et sans censure.

 

Voila le lien vers l’article que je voulais publier

Sommes-nous-des-femmes-comme-les-autres

5 Comments

    1. On a tous et toutes été novices, je me considère toujours comme telle, il y a tant de chose que je n’ai pas découvert encore, il ne faut surtout pas être gêné, que ce soit dans la communauté libertine ou BDSM beaucoup aime faire découvrir leurs univers et guider les novices, ils faut juste faire attention sur qui on tombe et surtout à ses émotions et ses désirs, prendre son temps pour savoir ce qu’on veut vraiment et surtout ne pas tester juste pour tester ou parce que d’autres pratiques de cette façon, le libertinage a quelques chose de positif, on fait des erreurs et grace à ces erreurs on apprend à s’écouter.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s