LaSoumissionSexuelle

 

La soumission sexuelle est une pratique particulière du BDSM, il y en a d’ailleurs plusieurs

Une qui revient le plus souvent c’est le Dominant qui offre sa soumise à d’autres

C’est souvent ce type de soumission qui est proposée sur les sites de rencontres libertines, je suis toujours très très méfiante vis-à-vis de ces hommes en recherche de soumises sexuelles.

Certains manipulateurs sous couvert de pratiques BDSM abusent de femmes en demande de soumission sexuelle en les prostituant sans qu’elles le sachent.

Si vous avez lu histoire d’Ô, ses amants sont l’exemple même de ces hommes qui abusent de femmes, même si Ô y a trouvé du plaisir, j’estime que cette femme a été abusée, violentée, prostituée pour finir abandonnée. Personnellement je n’aime pas ce livre, c’est peut-être un chef d’œuvre mais c’est aussi le manuel du parfait salopard, et beaucoup d’hommes qui proposent cette soumission sexuelle font référence à ce livre…

Peut-être que ma méfiance envers eux vient de la…

Mais la soumission sexuelle est une pratique qui peut être très enrichissante si elle est voulue par les deux et réalisée dans un respect total.

Tout dominant a des pratiques qu’il préfère et une recherche spécifique, il espère trouver celle qui sera en adéquation avec ses désirs de domination et ses jeux, mais la plupart de ceux que je connais et que j’ai rencontré, ceux que je considère comme de vrai Doms s’intéressent d’abord à la personne avec qui ils échangent ils apprennent à la connaitre, et ne lui propose pas telle ou telle type de soumission, ils sont d’abord attirés par le challenge qui s’offre à eux, leur désir premier est d’accompagner cette femme avec qui ils échangent, à lui permettre de se dépasser, ainsi on pourra trouver des Doms qui ne sont pas du tout intéressés par la soumission sexuelle, mais l’échange qu’ils auront eu avec cette femme pourra leur donner l’envie de l’accompagner, de lui permettre d’oser, de se dépasser, et de prendre de l’assurance.

La soumission sexuelle qui consiste à offrir sa soumise est réservée à des femmes en demande, plutôt gourmandes et ayant souvent eu une éducation qui les bloque, qui les empêche d’être ce qu’elles sont au fond d’elles-mêmes, des chiennes avides de sexe, et ce n’est pas péjoratif quand j’écris cela. Mais pour se libérer et “s’autoriser” leur plaisir, elles ont besoin de déléguer leur sexualité à un autre qui va gérer et maitriser sa sexualité, mais attention la soumission sexuelle n’est pas que de la baise à outrance, elle n’est pas constituée de gangbang qui se suivent et se ressemblent, comme certains pourraient le penser. La soumission sexuelle est très complexe, elle passe aussi par la maitrise de soi et de ses pulsions, la privation d’orgasme… jouir seulement lorsqu’on y est autorisé… Les vrais Doms qui pratiquent la domination sexuelle sont très respectueux et protecteurs, ils ne baisent pas leur soumise lors d’un gangbang ou autres mises à disposition, ils surveillent, sont attentifs au moindre écart de conduite d’un des participants, attentifs à leur soumise, et encore plus lors d’un public disgrace ou il y a beaucoup de participants et ou cela peut très vite déraper…

Il peut arriver qu’un Dom participent mais c’est extrêmement rare et sur de petits gangbang avec des hommes qu’il connait bien et dont il est sur, et quoi qu’il arrive il gardera le contrôle.

Dans ce contexte d’une certaine façon la soumise est “la dominante” puisque le maître est soumis à sa capacité de pouvoir, de vouloir (ou pas) certaines pratiques…

Je dis souvent que le Maître est au service du plaisir de sa soumise, et dans ce type de contrat cela doit être comme ça pour éviter les abus, cela ne fait pas d’elle une souminatrice, mais dès qu’il s’agit de sexe et qu’il y a d’autres participants, le principe du libertinage (et je sais que ça va en agacer quelques-uns…) “tout est possible rien n’est obligatoire” doit être appliqué, il faut être encore plus vigilant au consentement, il doit impérativement prendre le dessus sur l’obéissance attendue, pour que le gangbang organisé ne devienne pas une tournante.

La relation D/s est une relation forte elle ne peut pas réellement exister s’il n’y a pas un minimum de sentiments. Sur les sites libertins la plupart des hommes refusent ces sentiments, et ceux qui se prétendent “maitres” se servent de ceux qu’ils auront fait naître chez leur soumise, ils feront du chantage affectif, et menacent de mettre un terme à leur relation si celle qui s’est soumise n’obéit pas et ne se donne pas ce qu’ils veulent à qui ils veulent.

Mesdames, si vous souhaitez ce type de soumission, lors de mises à disposition vous devez pouvoir dire NON et garder le contrôle, si votre “maitre” refuse, jetez-le. Un Maitre digne de ce nom vous le dira, il conviendra de gestes avec vous, c’est important, pas toujours facile de donner son safeword lorsqu’on a une queue dans la bouche…

Beaucoup d’hommes proposent ces jeux, mais peu sont réellement capables de gérer leur égo et d’accepter que leur soumise reprenne un certain contrôle et devienne la maitresse dans ces situations. Elle pourrait repousser un homme, et certains supposés “maitres” pourraient mal le vivre, se sentir “humiliés” devant ces autres hommes surtout si celui qui a été repoussé lui fait remarquer que sa soumise est “mal éduquée”.  Et il est hors de question de punir une soumise qui n’aurait pas assurée lors d’une mise à disposition, au contraire il faut débriefer, la rassurer, essayer de comprendre pourquoi. En aucun cas si elle a mal vécu la situation elle ne doit culpabiliser de ne pas avoir satisfait son Maître, ce serait dévastateur.

D’autres Doms pour qui la soumission sexuelle fait partie de leurs pratiques, veulent former des soumises vouées à leur plaisir et aux plaisirs des autres, certains pourraient y voir une forme de prostitution mais s’il n’y a pas d’échange d’argent et que c’est la volonté de la soumise de devenir un objet sexuel ce n’en est pas. Il y a un terme qui revient souvent dans la bouche de certains Doms, ils veulent former une “Kajira” ce mot est assez récent, il est tiré d’une série de romans « Les chroniques de Gor”, il y a tout un protocole et de nombreuses règles que je ne connais pas et dont je ne pourrais pas vous parler mais si vous cherchez sur internet vous pourrez trouver.

La soumission sexuelle peut aussi s’établir au sein d’un couple, sans aucun autre participant, la soumise est simplement l’esclave sexuelle de son Maître, elle n’a de relation qu’avec lui, elle est au service de son plaisir, elle est à disposition et doit en permanence s’améliorer pour le satisfaire. C’est sa volonté, son plaisir est d’être l’objet sexuel de son Maître

La soumission sexuelle n’est pas une obligation dans le BDSM, beaucoup de couples D/s en dehors de leurs jeux ont la sexualité de madame et monsieur tout le monde… Peut-être juste un peu/parfois plus directive…

Bien que très méfiante j’ai voulu écrire cet article pour expliquer ce qu’est la soumission sexuelle. Tous ces hommes qui cherchent une femme à “mettre à disposition”, qui vous bousculent et vous poussent dans vos retranchements dès les premiers échanges, qui se montrent impatients, qui ne parlent que d’eux, de ce qu’ils veulent, de ce qu’ils cherchent, sans jamais indiquer ce qu’ils peuvent offrir à part leur queue à sucer, ne sont pas des doms dignes de ce nom et n’ont rien à voir avec le BDSM, ils nuisent aux autres et pire ils abusent de femmes en faisant de vrais dégâts, certaines se sentent salies et ne s’en remettent pas.

Et il y a une autre catégorie de dominateurs sexuels que j’allais oublier… ceux-là ne sont ni méchants ni dangereux

Les candaulistes qui n’assument pas… Leur plaisir est de voir leur femme se faire baiser par d’autres… mais pas toujours facile d’être vu comme un cocu… par contre se faire passer pour un Dom et faire baiser sa femme sous prétexte de domination sexuelle… c’est beaucoup plus flatteur…

En la soumettant… il la libère de toute culpabilité…
En la contraignant… il la libère de toute contrainte…
Elle est libre de se laisser aller…
Libre de s’offrir par délégation…
Elle s’offre à lui… il lui offre la liberté d’assumer ses pulsions…
Il l’exempte de toute honte, la libère du carcan de l’éducation reçue…
Son bénéfice à lui, c’est de lui avoir permis d’oser…

C’est ma vision de la soumission sexuelle, et c’est la seule que je respecte

2 Comments

  1. Merci pour ce très bel article. Il est important de prendre connaissance et de ne pas tomber dans les pièges si faciles et tentants, dont j’ai fait l’expérience. Je suis nouvelle dans la voie, ou plutôt dans l’acceptation de cette partie de moi et je trouve enfin un maître, qui ne veut pas que je le nomme encore ainsi, digne de ce nom. La voie de soumission est une voie de patience, de réelles remises en questions, de connaissance et de développement de soi. Le dominant va même avoir un rôle de modérateur, une patience infinie et une écoute sans faille. Cette relation se construit doucement, pas à pas, dans le respect et la confiance. Du moins, c’est comme cela que je l’expérimente. Et le travail sur soi est indispensable. C’est du moins la nécessité sur mon chemin, et je trouve enfin l’homme capable de ressentir et de comprendre toute cette subtilité, qui même la mettra en avant pour me protéger.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s