ProduitConsommationOn vit dans un monde ou la surconsommation est devenue notre mode de fonctionnement, c’est aussi valable dans le cadre des rencontres

Typiquement sur les sites de rencontres facebook ou autre réseaux on se comporte comme sur un site marchand.

On met les profils d’éventuels partenaires dans nos favoris exactement de la même façon que des paires de chaussures dans un panier, on accumule tous ces profils, certains en ont quelques dizaines d’autres de milliers, on les voudrait toutes

Elles nous font toutes craquer et on passe de l’une à l’autre sans prendre le temps de les apprécier.

Il y a la paire de chaussures qui nous fait craquer on la veut à l’instant “T” et le jour où on l’a enfin eue, elle sera portée une seule fois et elle finira sa vie au fond du placard sans ne plus jamais ressortir de sa boite.

Il y a celle qui fait rêver, inaccessible, elle n’est pas dans nos moyens, on regarde tous les jours les jolies photos, on les like, on espère qu’un jour peut être…

Il y a celle qu’on a acheté sur un coup de tête, mais importable, elles ne va avec rien

Il y a celle que l’on adore, on la voulait on l’a eue même si on savait qu’elle nous ferait mal aux pieds, ces chaussures nous font souffrir le martyr, mais on les aime, on subit les blessures pour pouvoir les porter…

Il y a celles qu’on aime porter régulièrement, juste pour le confort qu’elles apportent…

Les paires pour des occasions spéciales… mais absolument immettables pour d’autres…

Il y a la paire de chaussures dont on a besoin juste de temps en temps, elle nous est indispensable et on ne pourrait pas s’en passer, d’une certaine façon on adore cette fameuse paire et on espère qu’elle va durer encore longtemps parce qu’on sait qu’on n’en retrouvera pas une pareille…

Il y a celle aussi avec laquelle on est sûr de briller en société, elles va flatter notre égo… tout le monde va être jaloux de cette sublime paire de chaussures arborée à nos pieds…

Il y a aussi la paire de chaussures qui fait un certain effet, mais quand on y regarde de plus près elle est juste de qualité très médiocre, dommage on a quand même beaucoup dépensé pour du simili cuir et quelques strass en plastique…

Avec ce type de comportement dans les rencontres, très égoïste et orienté seulement sur soi-même, ses envies et ses besoins on prend le risque de passer à côté de l’essentiel, de vraies rencontres sincères et enrichissantes. Passer à côté du bonheur…

Je suis la paire de chaussures qui a craqué pour le “conso-mateur”… j’aurais voulu être celle qu’il avait tout le temps envie de porter, celle dont il ne pouvait pas se passer…

Il a tout fait pour me posséder, et lorsque je suis devenu sienne, il m’a oubliée… il ne me regarde que très rarement… me sort seulement quand il a besoin de moi…

Je souffre lorsqu’il rajoute des “produits“ dans son panier et qu’il n’a même pas un regard sur moi…

Je souffre quand il choisit de porter une de ces paires de chaussures bas de gamme à ma place…

J’avais peur qu’il m’oublie au fond de son placard quand je le vois s’intéresser à une paire de chaussures de luxe, de celles qui les font tous fantasmer…

Je ne suis peut-être pas la plus belle des paires de chaussures, mais je sais que j’aurais pu être celle qui t’aurait fait faire de belles ballades… celle qui ne t’aurait pas blessé… celle qui aurait pu t’accompagner sur des chemins difficiles…

Tu n’as pas pris soin de cette paire de chaussures…
Tu n’as pas su ou pas voulu…

Cette paire de chaussures est fragile… elle a besoin d’être préservée…

Cette paire de chaussures s’est sentie très vite délaissée,  et surtout constamment humiliée…

Elle a fini par te lâcher…

Peut-être que tu la remplaceras rapidement… Peut-être la regretteras tu…

Consommes… consommes…consommes…

Un jour tu finiras pieds nus sur un sol glacé et désert sans aucune paire de chaussures pour te protéger… ça sera plus difficile pour toi d’avancer… Peut être que tu auras mal de ne plus arriver à trouver chaussure à ton pied… fais attention avec l’âge il devient de plus en plus difficile de se chausser…

Et ce jour-là j’espère que tu te souviendras de cette petite paire de chaussures toute simple que tu as si souvent négligé…

Je ne suis pas un produit de consommation, derrière mon profil il y a un être humain fait de chair et de sang, un être humain qui possède une vraie sensibilité, un être humain que l’on peut blesser, je ne suis pas juste une paire de chaussures que l’on apporte chez le cordonnier pour les faire réparer et pouvoir les porter à nouveau…

Tous droits réservés ©️ Mitsouko 2019 – Journal d’une bourgeoise délurée

3 Comments

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s