joueralapoupee

Points
On lit tout et n’importe quoi sur les X-Dolls, certains trouvent ça glauque, d’autres y voient du proxénétisme.

Quand Laslo Sardanapale m’en a parlé, qu’il m’a dit que certaines d’entre elles seraient présentes pendant le fameux WE de la pentecôte, j’ai trouvé ça génial, je n’y ai rien vu de malsain, juste une occasion de tester un nouveau jeu.

Depuis, elles font l’objet de beaucoup d’articles, la plupart sont négatifs, au mieux ils évoquent un palliatif à « une misère sexuelle » au pire le propriétaire de cette maison est accusé de « proxénétisme »

J’ai eu envie de montrer autre chose, je me suis projetée dans un scénario de jeu avec une de ces poupées. Ce scénario deviendra une réalité, j’ai hâte de jouer avec

J’en avais assez des soirées et des trios habituels, je m’ennuyais j’avais besoin de nouveauté, je suis tombé sur un site qui a tout de suite éveillé mon imagination et mon esprit pervers… Une maison close de poupées venait d’ouvrir ses portes à Paris.

Il fallait que je réfléchisse à un scénario, j’ai gardé l’information pour moi, j’avais envie de surprendre mon chéri, mieux de le déstabiliser.

Je lui ai demandé de prendre son après-midi, sans le lui dire j’avais réservé une chambre dans cet établissement et la poupée Sofia, les formes de cette jolie brune me plaisaient beaucoup, j’avais une furieuse envie de ”jouer à la poupée“.

Nous sommes allés déjeuner dans un petit resto, je portais une jupe crayon, des talons aiguilles et un chemisier qui laissait voir la naissance de mes seins, il fallait que je le mette en appétit, même s’il est très joueur l’emmener directement dans la chambre l’aurait peut-être “bloqué”, je devais le “préparer”…

Ensuite je l’ai entrainé dans une boutique de lingerie, j’ai fait quelques essayages en jouant de mon corps, je me caressais les seins en essayant un soutien-gorge, je me cambrais pour offrir ma croupe à son regard, le mien voyait son pantalon se déformer…

Il était prêt.

Nous sommes passé à la caisse pour régler nos achats, en sortant de la boutique je lui ai glissé à l’oreille en me frottant à lui.

– Je te propose un nouveau jeu, tu me suis ?

Il a glissé sa main sous ma jupe,

– Hummm ça a l’air de bien t’exciter, je te suis où tu veux

Je l’ai entrainé jusqu’à cet appartement, nous sommes entrés dans la chambre, Sofia était là, allongé sur le lit, j’avais demandé qu’une de mes playlists soit diffusée. Il m’a lancé un regard interrogatif, mais il souriait c’était bon signe…

– Mais c’est quoi ce jeu ? Tu ne penses quand même pas que je vais « baiser une poupée » ?

– Pas tout à fait mon chéri, nous allons la baiser tous les deux…

J’ai sorti mon double dong de mon sac

– Je vais te guider, fais-moi confiance. Assieds-toi sur le lit près d’elle

Je me suis mise à onduler au rythme de la musique, tout en me déshabillant je caressais mon corps, il me regardait, malgré la situation incongrue une bosse déformait son pantalon. Je me suis retourner pour lui offrir une vue sur ma croupe en enlevant mon string, j’ai remonté mes mains le long de mes jambes, mes doigts ont commencé à caresser mon sexe. J’ai su qu’il était prêt à jouer le jeu quand il a enlevé sa chemise.

Il était toujours appuyé contre le mur, il me regardait

Je n’avais gardé que mes bas et mon porte-jarretelles, je me suis approché de la poupée Sofia, j’ai commencé à l’entreprendre comme je l’aurais fait avec une femme, sans le quitter du regard.

– Tu es une véritable petite vicieuse, tu arrives à me faire bander en jouant avec une poupée…

Je léchais et malaxais ses seins tout en frottant mon sexe contre le sien. Il a dégrafé son pantalon, il était très tendu.

– Branles toi, je veux que ta queue soit bien raide quand tu vas la pénétrer

J’étais très excitée, tout en continuant à chevaucher Sofia, j’ai saisi mon double dong, je me suis mise à le lécher, le sucer, je soutenais toujours mon chéri du regard.

J’ai inséré le double dong dans la chatte de Sofia, puis je me suis empalé dessus, j’ai commencé à effectuer un va et vient tout en le maintenant et caressant mon clitoris. Le regard de mon chéri devenait de plus en plus lubrique, j’adore provoquer ce regard, il est aussi excitant que ses mots crus

Je lui ai lancé un préservatif.

– Rejoins-moi, sodomise-la

Il a mis le préservatif, Sofia et moi avons basculé sur le côté, je lui ai écarté les fesses pour qu’il la pénètre.

Nous avons accordé nos coups de reins, je lui caressais les couilles, une de ses mains malaxait mes fesses, l’autre s’agrippait à un sein de Sofia.

C’était encore plus excitant que je ne l’avais imaginé, je sentais la jouissance approcher, les coups de reins de mon chéri entrainaient le double dong, mon vagin était bien rempli.

– Je sens ta queue, cognes plus fort

Je me retenais, je ne voulais pas jouir avant lui.

Je l’ai senti se crisper, mes mains ont saisi ses fesses, elles accompagnaient ses mouvements, j’ai entendu sa respiration s’accélérer, j’ai vu son regard…

– Salope, tu m’as faire jouir

Je pouvais moi aussi me laisser aller.

Nous sommes restés un long moment immobiles.

Il a pris ma main pour y déposer un baiser, son regard était devenu tendre.

– Merci chérie pour ce moment fabuleux, tu m’étonneras toujours

Sofia

Poupee_004

DesSextoysMasculins

Points
Elle aimait exciter les hommes, susciter leur désir, leur regard.
Dans la vie quotidienne, elle arborait des tenues
qui lui permettaient de jouer tout en restant sobre, une jupe crayon zippée,
des talons aiguilles laissant apparaitre la naissance des orteils,
un chemisier “sagement boutonné”.

Lors de ses RDV elle pouvait jouer un peu plus…
Mais le plaisir remplaçait très vite le désir cela ne lui suffisait plus,
elle voulait aller plus loin…

Il lui était arrivé de ressentir pour un homme un désir si fort,
qu’elle craignait la rencontre, ce désir était si puissant,
qu’elle n’avait pas envie de le perdre,
elle savait que si elle rencontrait cet homme le désir serait tué par le plaisir.

Elle voulait provoquer ce désir qu’elle avait ressenti.

Depuis un moment une idée lui trottait dans la tête,
elle avait envie d’organiser une sorte de gangbang inversé.

Dans un gangbang traditionnel, vous avez une femme et plusieurs hommes
qui sont là pour lui donner du plaisir et la satisfaire,
cela va assez vite, c’est du sexe pur et rapide.

L’idée était d’inverser le jeu, un jeu de femmes…
Provoquant par frustration, exhibition et voyeurisme un fort désir chez les hommes.
Elle voulait que ce soit une soirée femmes avec à leur disposition
“des sextoys masculins” à utiliser selon le bon vouloir de ces dames…

Certaines femmes ne joueraient qu’entre elles…
et d’autres avec les hommes mais toujours avec l’idée d’exciter ces messieurs.

Elle voulait provoquer chez ces hommes un désir qui aurait pu
les faire jouir sans qu’elles les touchent ou qu’ils ne les touchent…

Elle avait évoqué avec quelques amies libertines son idée,
certaines d’entre elles maitrisaient les plaisirs prostatiques
et l’usage du gode ceinture.

Elles étaient partantes.

Une fois l’équipe constituée, elles ont fixé une date, réservé la Factory,
puis sélectionné 3 hommes bi sur le site, et un couple dont l’homme est candauliste,
Il ne serait pas au courant de ce qui se passerait, sa femme voulait le surprendre…
Il aimait la voir se faire prendre par des hommes…
Elle voulait qu’il la voie se faire prendre par des femmes.

Elles étaient au total 12 femmes pour 4 hommes.

Les hommes avaient reçu comme consigne de ne porter ni slip ni caleçon.
Ils avaient RDV à 21 heures et devaient s’en remettre aux 4 femmes qui les recevraient.

Ils descendent tous les huit au sous-sol.
Elles leur demandent de se déshabiller mais de garder leur pantalon,
4 chaises sont alignées.
Ils s’assoient, elles les attachent, les chevilles entravées aux pieds de la chaise
et les mains liées dans le dos, puis leur bandent les yeux.

Leurs mains se font caressantes, ils sentent leurs doigts courir sur leur torse,
Ils sentent leur souffle sur leur nuque.
Elles peuvent ressentir leur excitation, le jeu n’a pas encore commencé,
mais certains pantalons se déforment déjà…

“Messieurs, nous allons vous abandonner quelque instants,
le temps d’accueillir nos amies.”

Les 4 femmes remontent à l’étage, ils entendent des bruits de talons, des rires,
des embrassades, ils ne savent pas combien elles sont…
Les bruits se rapprochent… Elles sont là… près d’eux… tout près…
Ils écoutent leur conversation… sentent leur parfum…
Elles boivent du champagne… dégustent quelques toasts…
Elles parlent d’eux… les touchent… leurs mains se promènent sur leurs corps…
Ils se sentent juger… leur cœur bat… certains ont un début d’érection…

Le bruit d’un couteau sur un verre… le silence… puis une voix…

“Mesdames, 
Cette soirée est avant tout une soirée dédiée aux plaisirs féminins,
une soirée entre femmes comme celles que vous connaissez déjà.
Beaucoup d’hommes aimeraient assister à une telle soirée…
Nous avons donc décidé d’offrir cette possibilité à 4 hommes…
Mais satisfaire seulement le voyeurisme de ces messieurs n’est pas suffisant…
Nous avons posé nos conditions.
Voilà 4 hommes qui se sont engagés à assouvir vos moindres désirs…
Ils sont tous bi… vous avez la possibilité de jouer avec eux si vous le souhaitez,
et même de les faire jouer entre eux…
Ils se sont engagés à se livrer à vous en toute confiance…

Les festivités peuvent commencer”

La soirée débute comme toutes les soirées femmes,
pendant près de deux heures les femmes jouent entre elles,
se donnent du plaisir, les hommes toujours attachés sur leur chaise.
Ils ne peuvent rien voir mais entendent leurs gémissements, leur cris de plaisir.
Parfois une femme s’approche… les caresse, s’assoie sur l’un d’eux…
Frotte ses seins contre son torse… l’embrasse…

Une autre se place derrière un homme et lui décrit crûment les scènes
tout en caressant son sexe à travers son pantalon pour vérifier l’effet,

Certaines leur font lécher leurs doigts couverts de la cyprine d’une autre…

Pendant ces 2 heures les sexes ont été libérés, sortis de leur pantalon,
une des femmes s’était assise sur l’un des hommes et se frottait sur sa queue raidie,
pendant qu’une autre lui pinçait les tétons et lui mordillait l’oreille…
allait-il jouir…

Marie l’épouse du candauliste, leur avait demandé d’enlever le bandeau des yeux
de son mari seulement lorsqu’elle serait prise par une femme,
Elle était surexcitée… c’était une première et pour elle et pour lui.
Elle n’avait jamais été godée par une femme.

Le moment était arrivé… il était temps de rendre la vue à son mari…

Il découvre sa femme chevaucher frénétiquement une autre femme ceinturée
d’un énorme gode, elle le regarde avec un sourire pervers, elle est heureuse,
elle constate le plaisir et l’excitation de son mari.

Une femme s’est positionnée derrière lui…

“Admires ta femme se faire baiser par une autre,
regardes le gode comme il est souillée par sa mouille,
elle est trempée… ça coule le long de ses cuisses…
Ces femmes vont la faire jouir comme elle n’a jamais jouit…”

Marie s’allonge un peu plus sur sa partenaire, elle se cambre,
une femme s’est positionnée derrière elle, elle porte un harnais qui maintient
un gode un peu plus fin que celui qu’elle a déjà dans le vagin…
Sa nouvelle partenaire fait pénétrer 1 doigt puis 2 dans son cul…
Elle la fouille… la prépare à une pénétration anale…
Marie s’ouvre…
Le gland du gode vient remplacer ses doigts…
Tout en continuant son va-et-vient sur le premier gode,
Marie par ses mouvements fait pénétrer le second gode…
Passage du premier anneau… puis le second…
marie est tellement excitée que la pénétration est très facile…

Elle se régale d’une double pénétration effectuée par deux femmes…
ses seins sont pétris… son clitoris roule entre les doigts de celle qui la sodomise…

Son mari ne la quitte pas des yeux, des femmes lui caressent le torse,
les cuisses, les épaules… son sexe est tendu mais elles ne le touchent pas…

Sa femme gémit de plus en plus… elle jouit…Il n’en peut plus…
son sperme gicle par saccades sur son ventre…
Complètement vidé par l’émotion, Il murmure “merci chérie”

Une femme s’est empalée sur un des hommes, il est toujours attaché,
il ne peut pas la toucher, on lui a enlevé son bandeau.
C’est elle qui dirige les mouvements…
Elle le regarde droit dans les yeux… avec défi…
Elle se caresse les seins… le clitoris…
Il est frustré de ne pas pouvoir la toucher… mais ça attise son désir pour elle…
Il n’est qu’un sextoys vivant… et il adore ça…

La perversion de ces femmes est exacerbée par le pouvoir
qu’elles ont sur ces hommes.
L’excitation est à son comble…
Quatre d’entre elles ont entrainé deux des hommes sur un des lits.
Elles ont demandé à l’un d’eux de sucer son “copain”.
Une femme a saisi ses cheveux et guide ses mouvements, pendant
qu’une autre se prépare à le pénétrer…

Leur soirée ne fait que débuter…

Pour N. ma sorcière du Paradis…

 

Plaisirs solitairesou pas
Lors de la soirée embrassezquivousvoulez® de jeudi soir,
nous nous sommes retrouvés avec un groupe d’amis “involontairement”
dans le coin câlin du taken où il y avait la présentation de sextoys lelo

Une quinzaine de petits jouets électroniques à tester… à notre disposition…
Evidemment on a testé, il y en avait quelques-uns que je connaissais déjà,
d’autres que j’aurais aimé goûter mais malheureusement ils ne faisaient
pas partie du lot…

Une femme nous a rejoint, curieuse de nos jeux, elle nous a posé des questions.
Elle était étonnée que nous mettions des préservatifs sur les vibros
C’était la première fois qu’elle prenait en main un de ces jouets…

Je n’ai qu’un regret lors de cette soirée, ne pas l’avoir couchée sur le matelas
pour lui faire goûter les vibrations de celui que j’avais en main…
Mais j’étais à mon propre plaisir…
Un de mes amis s’est chargé de lui donner toutes les explications…

A la suite d’un de mes post sur facebook, une amie présente aussi à la soirée,
m’a demandé quelques jours plus tard des renseignements,
elle aussi n’avait jamais essayé, et elle aimerait en acheter un

Je suis une accro de ces petits jouets, je les utilise rarement seule
Mais chacun d’entre eux a son utilité

Mon jouet préféré n’est pas électronique, il n’est pas pour les débutants,
il faut une certaine dextérité et bien se connaitre pour l’utiliser

Dans les sextoys vibrants mes préférés sont les plus puissants, les wand
On les utilise dans le BDSM pour les orgasmes forcés…
Mais Attention, à ne pas mettre entre toute les mains,
Ils ne sont pas à la portée de tous les clitoris…

Il y a le rabbit, l’un des rares que j’utilise en solo…
il met souvent un point final lors d’échanges assez chauds
que l’on peut avoir  avec un homme avant une rencontre…

Certains hommes sont très doués pour faire monter la pression avec des sextos…
Dans ce contexte j’ai besoin de faire descendre cette tension…

J’adore ces préliminaires virtuels, avant la rencontre réelle…

J’aime aussi l’œuf vibrant avec télécommande
vous l’insérez dans votre vagin avant d’aller au restaurant ou dans un lieu public,
Puis vous confiez la télécommande à votre partenaire, s’il est joueur il vous fera délicieusement
et impudiquement onduler sur votre chaise…

Il y a aussi des sextoys connectés, pilotés avec un smartphone…
parfait pour les relations longues distances…
J’en ai acheté un, mais celui-là je n’ai toujours pas réussi à le faire fonctionner.
Mais je ne renonce pas…

Il en existe d’autres fais spécialement pour le couple…
j’en ai un mais je ne suis pas convaincue…

Je ne les ai pas encore tous testés, on m’a beaucoup parlé du Womanizer,
ce sera certainement un de mes prochains achats

J’utilise très peu dans les soirées femmes ces sextoys, à part les wand
Le lubrifiant des préservatifs abime le latex de beaucoup de vibros.
Dans les soirées femmes nous mettons obligatoirement des préservatifs sur nos jouets
Nous jouons plus avec nos langues et nos mains…
des doubles dong ou des godes ceinture

Les sextoys électroniques je préfère les utiliser avec un homme,
aucun souci de performance de ces messieurs
mais ils sont des occasions de jeux fort sympathiques.

Mais revenons à votre premier sextoys…

Pour un premier achat je vous conseillerai d’acquérir un sextoys simple
mais de bonne qualité, avec de préférence un latex chirurgical
Si vous allez directement sur des produits “techniques” vous pourriez être déçue

Certains de ces petits jouets s’apprivoisent ils ne sont pas ”dociles”
et peuvent faire mal si vous ne maitrisez pas leur fonctionnement

Ça y est vous l’avez enfin acheté…
Vous avez très envie de le tester, la tout de suite…

Non, non et non !… surtout pas…

Provoquez une situation excitante, fantasmez…
Créez une ambiance appropriée…
De la même façon que vous le feriez si vous receviez un homme
Commencez à vous caresser naturellement… faites monter le désir…
Ensuite lorsque vous vous sentirez prêtes, que votre entrejambe sera déjà bien humide
Saisissez-vous de votre jouet (vous aurez repéré au préalable le bouton pour l’allumer)
Promenez-le aux alentours de vos zones érogènes, vous devez vous familiariser avec lui
Passez-le entre vos lèvres humides pour le lubrifier…caressez-vous de bas en haut…
Si ce n’est pas suffisant n’hésitez pas à y déposer de la salive…
Commencez par le faire vibrer doucement… Écartez vos lèvres,
tournez autour de votre clitoris tout en continuant le va et vient
entre vos lèvres, en excitant votre clitoris.
Augmentez la vibration…
Rentrez le de très peu dans un mouvement circulaire pour augmenter l’excitation…
décalottez votre clitoris, mais allez y doucement avec le vibromasseur…

Laissez-vous faire… écoutez votre corps… et vous saurez très vite le manipuler…
Les gestes doivent être instinctifs…

Lorsque vous maitriserez votre jouet, n’hésitez pas à le confier à votre partenaire
Guidez le… et pourquoi ne pas provoquer un petit jeu d’exhib…

Demandez-lui simplement de vous admirer…
lui assis dans un fauteuil une coupe de champagne à la main
Et vous en face sur le canapé…

Il n’y a pas de mal à se faire du bien…

sextoys